Trouver de quoi faire un karaoké

Trouver une bonne source vidéo

Il pourrait être tentant d'inclure dans la base la première vidéo YouTube qui passe. Cependant, la qualité n'est pas forcément au rendez-vous, ou bien le titre est tout simplement introuvable. Dans le cas d'animes récents, il serait même préférable d'inclure une vidéo qui soit creditless (sans texte de crédits), et au minimum en 720p. Il vous faudra donc une source DVD / Blu-Ray.

Plusieurs solutions s'offrent à vous :

Trouver un rip sur les interwebs

Une source d'openings et d'endings est le subreddit /r/AnimeOpenings. Pour le reste il y a MasterCa... euh, des sites comme Nyaa ou Asian DVD Club.

Demander aux potos

Si ce n'est pas déjà fait, rejoignez le Discord Le Eden de la Nanami ! Et n'hésitez pas à demander aux habitués du canal #karaoke s'ils ont la chanson dans leur base personnelle !

Faire un rip vous-même

Eh ouais, il faut parfois donner de sa personne. Certains DVD & Blu-Ray français contiennent les génériques sans crédits, mais c'est surtout le cas sur les volumes japonais. Il est possible de s'en procurer via CD Japan, en occasion sur Mandarake ou encore tout bêtement sur Amazon Japan.

Une fois que vous avez ça, il vous faut un lecteur DVD ou Blu-Ray pour PC, selon le support à ripper (merci Captain Obvious !).

Pour vous permettre de lire correctement les disques et de copier-coller les flux qui vous intéressent, je vous conseille le logiciel DVD Fab Passkey (site officiel) ou MakeMKV (site officiel)

Avec DVD Fab

DVD Fab est un logiciel, toujours actif en arrière-plan, qui décode à la volée vos disques vidéo. Après que vous ayez inséré un DVD ou un Blu-Ray protégé dans votre lecteur, il mettra une dizaine de secondes à le déchiffrer.

Vous pourrez ensuite soit le lire directement dans VLC (ou autre lecteur vidéo, je ne juge pas), soit extraire les flux m2ts qui vous intéressent d'un simple copier-coller. Les flux m2ts sont situés dans /BDMV/STREAM/ à partir de la racine de votre disque. N'hésitez pas à identifier les fichiers suivant leur taille, et même à les lire, pour trouver le bon et n'extraire que votre générique fétiche.

Exemple : bien que Kazé y ait intégré un karaoké inchantable et non désactivable, l'OP de Chunibyô est le fichier 00005.m2ts (240Mo) du Blu-Ray français.

Avec MakeMKV

L'extraction de votre Blu-Ray ou DVD passe par l'appui sur un simple bouton. Attention : par défaut, la durée minimale d'une vidéo est considérée de 120 secondes, et se change dans les options. Comme un générique d'animé dure moins longtemps, il faudra aller modifier cette option avant de tenter une extraction sinon MakeMKV ne verra pas ce que vous recherchez et ne vous proposera pas d'extraire la vidéo.

La vidéo extraite est un fichier .mkv par vidéo. (Attention à ne pas capturer les épisodes lorsque vous sélectionnez les vidéos à extraire ! Regardez la durée qu'ils font pour deviner s'il s'agit d'un générique).

Dans un cas comme dans l'autre...

Le réencodage est primordial, car les fichiers extraits de façon brute sont très volumineux. Si on gardait les versions brutes, on aurait une base frôlant le téra-octet très rapidement !

Le disque obtenu et le flux extrait, on va donc le réencoder pour le compresser un peu, et obtenir un bon vieux fichier MP4 plutôt qu'un flux m2ts ou VOB, empaqueté ou non dans un MKV. Il y a plusieurs écoles, mais je vous conseille de jeter un œil à MeGUI.

Vous pouvez aussi utiliser Handbrake ou, si la ligne de commande ne vous effraie pas, FFMpeg. Un preset (Options/Import From File) pour Handbrake 1.1.2 est disponible ici.

Les formats vidéos à respecter

Que vous ayez trouvé une source sur Internet ou que vous ayez effectué une extraction vous-mêmes, vous serez obligé de passer par la case réencodage si votre vidéo ne respecte pas les conditions suivantes :

Trouver les "vraies" paroles

Sujet plus délicat qu'il n'y paraît, tant les transcriptions à l'oreille foisonnent sur Internet. Si plusieurs sources fiables sont d'accord entre elles, on peut se dire que c'est bon. Autrement, il va falloir mener des enquêtes approfondies : bien souvent, en faisant soi-même une transcription à partir du livret officiel du CD où la chanson est parue. L'exercice peut être fastidieux si vous n'avez jamais appris vos kanas japonais, mais reste faisable à l'aide de ce tableau :

Si vous ne reconnaissez pas un kanji, le site Japanese character recognition peut vous aider à le "numériser" pour le passer dans Google Traduction ou autre.

Attention à bien respecter ces règles sur la transcription des idéogrammes en caractères latins :